RSS




La Vengeance est un plat qui se mange froid | Céleste. (fini)

avatar
Ame
Who am i !

Message Sam 1 Juil - 17:40
mon avatarCéleste Gomez

Céleste Gomez

Anarchy Stocking
[ Panty and Stocking with Garterbelt ]

  • prénom(s)Céleste.
  • nomGomez.
  • sexeFéminin.
  • âge22 y.o.
  • nationalitéEspagnole.
  • raceÂme.
mon avatar

caractère

Autrefois, j'étais naïve.

Il est sûrement préférable de connaître mon histoire et mon caractère. Malheureusement. Est-ce que vous considérez qu’une âme possède toujours sa personnalité ? Je pense, personnellement, que c’est possible. Même si ce corps n’est plus celui d’autrefois ; nous gardons en nous une part de ce que nous étions auparavant.

Je ne vous décrirai pas mon caractère
Suivant le principe du
“ avant | après ”

J’ai toujours gardé une part de timidité en moi. Comme s’il m’était impossible de m’en débarrasser. Ça avait toujours été une épreuve difficile pour moi de parler aux autres, je n’ai jamais été très tactile envers les autres. Je n’y arrivais pas. Faire abstraction de cette expression était pour moi très compliqué. “ Nous n’avons pas élevé les cochons ensembles ”. Dans un sens, j’ai toujours trouvé cette phrase monstrueuse. Certes, je n’aimais pas qu’on me considère comme étant sa copine dès le premier échange ; mais étions-nous obligés d’en arriver à penser ainsi ?

Autrefois, j’étais naïve. Trop conne. Combien de fois m’étais-je fais manipuler par mes camarades de classe ? Au fond, je me sentais heureuse. On me donnait de l’importance en continuant à échanger des mots avec moi. Mais je n’appréciais pas ces comportements. Je trouvais ça inhumain de leur part. Ils étaient affreux. On disait de moi que j’étais l’intello de la classe. Pour des bonnes notes, on avait fait de moi la fille bizarre qui s’assoit toujours dans les premiers rangs. Alors si mademoiselle Gomez bavardait légèrement, on était choqué. Ils étaient stupides, décidément. De véritables gosses. Cette expérience ne m’avait pas spécialement marqué ; je m’en souvenais, c’était tout.

L’obtention du baccalauréat sonnait pour moi la liberté. Libérée d’eux. J’étais enfin moi-même. L’été avait été splendide ; j’avais réussi à garder contact avec quelques personnes de ma classe de l’année décisive pour les études supérieures. J’avais réussi. J’avais le baccalauréat scientifique avec mention et j’entrais en faculté de médecine. J’ai toujours désiré tout réussir, l’échec n’était pas dans mon vocabulaire.

Cependant, la nouvelle Céleste était différente. Si j’entrais dans une nouvelle école, loin de mes camarades, alors je pouvais me permettre de changer de peau. J’étais devenue un peu plus sûre de moi. J’avais légèrement plus confiance en moi. Je ne répondais pas aux critiques que les idiots faisaient, ça me passait au-dessus de la tête. J’étais toujours concentrée sur ce que je faisais ; je prêtais plus attention à mon entourage. C’était magnifique pour moi. Une nouvelle vie s’offrait et je devais la saisir, l’attraper.

Pourtant, cette connerie m’avait emmené à mon tragique destin. J’étais une peureuse ; je ne voulais même pas regarder une vidéo parlant d’esprits, de surnaturel ou même de démons. Je flippais à chaque fois que j’entendais un bruit la nuit. Décidément, je n’avais jamais été gâtée. Les films d’horreurs, très peu pour moi.

Pour mon plus grand bonheur, je restais une personne calme et débrouillarde qui n’avait pas besoin de ses camarades pour faire quelque chose. Pourtant, je m’étais bien vite rendue compte que j’étais jalouse et égoïste. Notamment pour une relation amoureuse. À chaque fois qu’une autre femme l’approchait, je devenais méfiante et parano. Comme si j’étais persuadée qu’il partirait avec elle dès que j’aurais le dos tourné. Mon égoïsme est sans doute dû au fait que je faisais passer mes problèmes, mes études avant les autres. Mon entourage me l’avait souvent reproché, je m’en souviens encore.
mon avatar

histoire

“ et la tasse tomba ”

Si vous avez appris par cœur les adjectifs qui me qualifient ; je suis dans le regret de vous annoncer que cette partie ne nécessitera probablement pas ces informations. Rassurez-vous ! Vous avez le droit de tout garder dans un coin de votre tête et de vous imaginer la fille adorable que j’étais autrefois. Je vous en serais reconnaissante de ne pas me mettre dans une situation embarrassante durant vos pensées me concernant.

Je ne vais pas vous raconter
Ma naissance, ma famille,
Et tout ce qui s’y rapproche.

Au contraire,
J’ai décidé d’aller droit au but.
Ma mort, et le pourquoi du comment.

Par sympathie envers vous,
Je vous résumerai quelques informations
Concernant ma vie d’autrefois, avant mon décès.

Le baccalauréat scientifique en poche ; je décidais d’entrer en faculté de médecine. Mon vœu avait été accepté et j’entrais désormais dans un nouveau monde que je n’avais pas encore exploré. Comme dans un jeu vidéo lorsqu’une nouvelle Map débarque, vous voyez. Quelques années plus tard, je fêtais mes vingt-deux ans le deux janvier. J’étais toujours en médecine, ça n’avait pas changé. J’avais une fabuleuse amie avec qui je m’entendais à merveille et un petit copain plutôt charmant et intelligent.

Il faisait nuit. Si vous en souvenez ; je suis peureuse. Un bruit. Je sursautais. Instinctivement, j’accélérais le pas. De peur que quelqu’un puisse surgir par derrière. J’avais l’impression que chaque bestiole de la nuit était sortie. C’était… une ambiance assez flippante, je dois avouer. Je n’aimais pas ça, vraiment pas. Je me dépêchais d’insérer la clef à l’intérieur de la serrure lorsque j’arrivais enfin jusqu’à mon appartement. Courir dans les escaliers de l’immeuble avait été épuisant, ce soir-là.

J’ouvrais la porte et la refermais à clef derrière moi. Si jamais quelqu’un me suivait, il serait certainement bloqué à l’extérieur. À ce moment précis, la paranoïa débutait. Je partais immédiatement dans la salle de bain afin de prendre un bon bain remplis de mousse. Mais une question se posait. “ Suis-je espionnée ? ” Je n’avais plus le don de garder mon calme, soudainement. C’est de cette manière que j’avais décidé de prendre une douche rapide, dans le noir. Oui. Dans le noir complet, sans même ouvrir la petite fenêtre de la salle de bain. De toute façon, la pièce n’avait pas eu le temps de s’imprégner de la chaleur de l’eau. Chaque geste que je réalisais avait été fait de manière à être efficace et rapide.

Un peu plus tard, je désirais me calmer pour mieux dormir. Je m’étais fait une tasse de thé vert. Mon préféré. C’était prêt quelques minutes plus tard. Peu importe pour cette tasse bouillante, je la prenais dans mes mains pour compenser le peu d’eau chaude utilisé. Alors que je partais m’installer sur mon petit canapé, devant la télévision ; j’entendis quelqu’un frapper à la porte. J’avais la chair de poule. Jusqu’à ce que la voix derrière la porte retentit et me fit sortir de ma torpeur. “ C’est moi, chérie ”, avait-il dit. Ah. J’avais eu peur pour rien. Je me sentais ridicule et stupide à la fois. J’ouvrais par conséquent à mon petit-ami sans plus attendre ; il faisait froid dans les couloirs de l’immeuble après tout.

Il entrait, calmement. Une main derrière le dos, l’autre devant moi à me tendre un joli bouquet de roses blanches. Magnifique. Mais je n’étais pas une grande spécialiste de roses, alors je ne connaissais pas tant que ça la signification de ces fleurs. Je les pris dans ma main disponible. La tasse se retrouva à côté d’un vase le temps que je puisse déposer mes nouvelles roses. Même si j’avais la fâcheuse tendance à faire mourir chaque plante qui entrait dans cet appartement.

Je reprenais ma tasse dans les mains, heureuse. Je n’avais pas hésité une seule seconde avant de lui proposer de rester dormir ici ; il avait gentiment accepté.

Si seulement je l’avais laissé là,
Dehors, à mourir de froid.
Tout ça ne serait pas arrivé.

Soudainement joyeuse, je lui proposais de regarder un film. Il accepta. Je me dirigeais avec ma tasse jusqu’au canapé, derrière moi il me suivait. Ce soir-là, je l’avais trouvé étonnement coopératif. Il avait toujours été du genre à dire “ merde ” pour un rien et à faire savoir qu’il était supérieur aux autres. Je ne connaissais pas vraiment sa famille et son passé, je savais juste qu’il avait mon âge et qu’il était mon copain depuis quatre mois.

Il m’enlaça.

Je n’avais pas compris ce geste soudain, mais ça ne me dérangeait pas. Même si je n’étais pas tactile – rappelez-vous en – je restais réceptive à sa tendresse… quasiment inexistante. J’étais heureuse avec lui et je ne le répèterai jamais assez. Seulement… j’étais.

J’avais l’impression
Qu’un objet déchirait ma chair.

Je baissais la tête vers cette douleur affreuse et remarquais ce grand couteau de cuisine enfoncé dans ma poitrine. Cupidon lançait des flèches dans le cœur ; lui, il frappait perfidement là où ça faisait mal, là où ça battait si fort lorsqu’on était amoureux.

Le couteau s’enfonçait un peu plus en moi et la tasse tomba, renversant le liquide chaud sur le sol glacé. Quelques secondes plus tard qui me parurent être une éternité ; mon corps s’effondra, rejoignant le thé vert et la tasse brisée en plusieurs morceaux. Du sang coulé.

Et mes yeux le regardèrent partir,
Tel un simple visiteur d’un musée.

La vengeance est un plat qui se mange froid ; n’est-ce pas ? J’espère que tu ne t’attendais à rien d’autre que subir ma colère. Ces roses blanches étaient pures ; tu n'avais pas hésité une seule seconde à en déposer une près de moi pourtant. Sincèrement : profite de ta vie avant que ton péché ne te rattrape, car ce jour-là, je te regarderai rejoindre les portes de l'Enfer.

Behind the screen

parce que t'es probablement pas un ordi

Sojhun. ♥️ Je vous aime, voilà. Je vous ai découvert dans une demande de partenariat – sur un autre forum – et genre il y avait le lien qui disait “ clique ici ” et... j'ai cliqué dessus. Je suis arrivée ici, j'ai été sous le charme. omg j'ai cliqué, je suis trop faible.  cry Mais j'vous aime, donc vous allez devoir me supporter ou me tuer, mais vous m'aimez aussi, pas vrai ? J'espère sincèrement que son histoire vous plaira, ça m'a vraiment plu de l'imaginer, en tout cas ♥️
©️linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas

La Vengeance est un plat qui se mange froid | Céleste. (fini)

" Invité "
Who am i !

Message Sam 1 Juil - 18:09
Bienvenue à toi ♥️

Ta fiche est superbe, j'adore ton personnage, ça change de voir une âme vengeresse et non dépressive. En plus ta fiche est très agréable à lire hihi

J'espère pouvoir avoir un petit rp avec toi avec ma petite âme, ça pourrait être sympa ~

J'espère que tu te plairas parmi nous, tu verras on est tout gentils tout mignons, n'hésite pas à venir nous embêter sur discord !

Aller je laisse Eva te valider, elle en meurt d'envie huhu

Au plaisir de rp avec toi ou de te croiser sur Discord ♥️
Revenir en haut Aller en bas

La Vengeance est un plat qui se mange froid | Céleste. (fini)

avatar
Ame
Who am i !

Message Sam 1 Juil - 18:09
OMG ♥ BIENVENUE

Alors comment dire. Tout est par-fait. Nickel. Fabulous.
J'ai adoré lire ton cara, totalement différent de ceux qu'on lit d'habitude. Et puis gosh ton histoire ♥ Loin de cette narration banale d'un récit d'une vie, la tienne m'a tellement tenue en haleine, je redoutais et en même temps je flippais avec Céleste ;w; ptn ça m'a fait tellement de peine, j'ai envie de retrouver ce bâtard et de te l'offrir sur un plateau d'argent ~

En tout cas, ton perso à l'air totalement adorable, et toute fragile en même temps, j'adore ♥ Je veux absolument un lien entre Céleste et Nashoba, qui est un pur froussard dans les histoires de paranormal et surnaturel. Anyway je les vois déjà potes.

Validé









Maintenant que ta fiche est terminée, tu peux aller faire un tour ICI pour faire une demande de rp, LA pour écrire les relations de ton personnage, et PAR ICI si tu es sentimental et qu'écrire dans un journal c'est ton truc. Et si tu veux poster un scénario pour ton personnage, c'est JUSTE LA.

Si tu as la moindre question n'hésite pas à t'adresser au staff, il se fera un plaisir de te répondre. Tu peux contacter EVA, ILLYA ou REN à tout moment de la journée.

Au plaisir de rp avec toi ♥

(c) Euphemia
Revenir en haut Aller en bas

La Vengeance est un plat qui se mange froid | Céleste. (fini)

avatar
Ame
Who am i !

Message Sam 1 Juil - 18:21
Merci à vous deux ♥

Euphemia > merci, j'avais peur que ça soit désagréable à lire, alors tu me rassures haha. je suis sûre qu'on se fera un rp, ça me fera plaisir comme ça :D

Eva > omg mais merci beaucoup ♥ ** vas-y, pars à sa recherche et ramène-le moi sur ce joli plateau en argent 8D ! ils s'entendraient bien, c'est sûr x). j'veux un lien aussi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Melancholy of Souls :: Et puis... la lumière :: Recensez-vous ! :: Recensés-