RSS




Haruki LEI

" Invité "
Who am i !

Message Lun 3 Juil - 12:48
mon avatarHaruki Lei

Haruki Lei

ft. Serenade, Schubert
Avatar: Re

  • prénom(s)Haruki, Haru, Lei
  • nomLei
  • sexeHomme
  • âge22 ans
  • métier (si Humain)musicien
  • nationalitéJaponaise
  • raceHumain D
  • Arme-
mon avatar

➸ caractère

On le disait indescriptible parce qu'on ne le pouvait autrement, on le pensait réservé parce qu'il ne faisait pas partie d'un groupe pour survivre sa scolarité. Dans un orchestre, il était le soliste qu'on suit mais qui ne s'adapte pas, dans les duos, il était l'accompagné et n'accompagnait pas, incapable de se plier sur une cadence autre que la sienne. On ne comprenait pas toujours les expressions qu'il voulait bien laisser transparaître sur son visage mais c'était ainsi, il excellait dans la solitude et cette solitude qu'on lui voyait, il ne la ressentait pas. Alors on lui disait qu'il vivait dans un caprice constant là où il n'en voyait pas.

➵ ➵  


Virtuose A Capella. Haruki savait se passer de l'univers sauf de ses vacarmes; il appréciait le bruit et se fascinait pour n'importe quel son. On pensait que tout -et absolument tout, autour de lui, était susceptible de devenir musique et que, d'une sonorité singulière, il était capable de s'en enivrer et de la décortiquer jusqu'à s'en rendre malade. On disait aussi, qu'il pouvait rester des heures durants immobile, pour se laisser apprécier la saveur d'un son, d'une voix, d'un craquement et qu'il avait pour habitude d'en apprécier la beauté et l'unicité en se le retournant en boucle une fois le silence installé. Dès lors pouvait donc commencer une nouvelle mascarade de la tête, associant des sons, des couleurs et des formes aussi indescriptibles qu'improbables.

C'était un peu cela, le monde de Haruki Lei, de la virtuosité à la fascination, de l'enchantement à la dextérité. Devant les autres se tenait un adolescent macabre, devant les esprits avides de miracles musicaux se tenait la droiture de son fantôme à travers les paravents. Des paravents devant l'instrument massif de blanc et de noir revêtu, des paravents pour ne dévoiler que l'ombre de la danse effrénée des phalanges d'un pianiste incompris, des paravents en guise de dernière frontière avant que tombe la réalité. Car les yeux, tous ces regards, étaient pour lui, un autre embarras.

➵ ➵


Prodigieux, talentueux, on ne pouvait assimiler un tel joyau à cet individu sordide: Haruki était un diapason mal réglé à la sensibilité désaccordée; il ne comprenait pas toujours la gente humaine, mais entendait et écoutait leur tonalités et tessitures tel qu'il le pouvait avec les animaux. Aussi étrange qu'on le pensait, Lei affectionnait plutôt bien la nature, les plantes intérieures, quelques artistes contemporains et sans doute d'autres subtilités en discordance des une des autres qu'on ne lui ne soupçonnait même pas. Il connaissait les normes, les us et les coutumes mais était un éternel imprudent à qui le danger ne parlait guère: il était cet être qui ne connaissait ni la valeur de la vie ni celle de la mort, bien que cette dernière l'ait rejeté de ses rivages plus d'une fois. Et derrière ses accoutrements sombres on se laissait souvent avoir par son calme qui semblait ne rien présager de bon. En avance sur son âge et en décalage sur son univers, Haruki préférait les esprits plus matures et réfléchis, et l'accalmie qui l'accompagnait ne l'empêchait pas de se battre parfois comme un démon pour préserver son univers. On le disait possessif, Haruki Lei, pour les peu de choses qui pouvaient encore avoir un éclat à ses yeux et il lui arrivait d'attacher la démesure d'une valeur morale pour certains objets qu'il estimait être sien.  
mon avatar

➸ histoire


...Il écoutait beaucoup et ne pleurait pas, écoutait encore alors qu'on s'attendait à ce qu'il réponde et se comporte comme tous les enfants de son âge. Très jeune, il passait sa journée à reproduire un son et s'amusait à le répéter jusqu'à s'endormir dessus. Plus tard, on lui disait bleu et il tapait Do, on lui disait rouge et il tapait Sol sur ce modeste clavier délabré dont personne ne voulait. Personne pourtant ne le prédestinait à la musique, personne n'imaginait qu'un prodige était en attente dans ce corps si creux et si peu répondant.  


- Je suis encore là.

Un sourire avait fendu son visage aux lèvres bleuies, Megumi s'en souvenait encore. Pour entendre les sonorités en immersion, Haruki s'amusait à rester sous l'eau, et pour les entendre encore, sa mère avait cessé de le voir remonter à la surface. Des anecdotes absurdes, elle en avait beaucoup; tout comme la peine qui accompagnait chacun de ces instants et que son fils pouvait lui infliger, indépendamment de sa volonté.
Megumi était la cage grande ouverte, Haruki y était le petit oiseau: elle savait qu'il revenait mais vivait dans la peur de ne plus le revoir un jour.

➵ ➵


Romance de Listz - sur les quais de Shinjuku, pleuvait le passage de talons et de semelles de ces marcheurs par milliers. Sous un ciel constellé de grisaille s'élevaient les premières mesures, décadente de tous ces épris du quotidien. C'était à cet endroit-là qu'Haruki Lei, avait été retrouvé une semaine après avoir été porté disparu, au milieu d'une foule en émoi devant son interprétation de Listz sur un piano publique laissé à disposition des passants. Il semblait bien peu couvert pour un garçonnet par un temps d'automne, mais dans ses gestes il ne craignait pas le monde, ni la caresse de cette soirée fraîche, ni celle du regard des passants. Il était sorti de nulle part de la nature, ce gamin d'une douzaine d'années, et de ses doigts contre l'instrument, naissait l'exception. Il y avait quelques maladresses rythmiques, des phrases à retravailler et des enchaînements étranges que son éducation musicale corrigerait rapidement, mais elles n'étaient perceptibles qu'aux oreilles de son futur Professeur au conservatoire de Tokyo. C'était ainsi qu'il avait déclenché le déluge de ses opportunités, lui, à qui on ne prédestinait rien de bon.

Il avait déclaré ne pas s'être enfui et disait avoir découvert au delà de Miyajima, son quartier; les larmes de Megumi avaient tant coulé pour lui et ne tariraient jamais vraiment au fil des ans, réunies dans l'impuissance et le cœur d'une mère face à l'imprévisible.

➵ ➵


L'oiseau de feu, la danse infernale d'Igor Stravinsky - Propulsé sur les devants de la scène dès ses premiers pas au conservatoire, une dizaine d'années avaient forgé petit à petit ce prodige au grand jour.

Lei aimait le son de sa voix lorsqu'elle soupirait près de lui, ses modulations lorsqu'elle était sous l'emprise de ses affres amoureux. Les nouveaux répertoires tombaient un à un sous leurs doigts, poussières d'étoiles dans un monde fait d'art, et alors que ses phalanges parcouraient, Moe lui donnait la cadence: aimante derrière un enseignement intransigeant, ils finissaient souvent dans un corps à corps transpirant en La mineur, fulgurant, à bout de souffle. Elle lui avait révélé la technique, la théorie musicale qu'on n'avait pas mis à sa portée; elle les lui avait enseignées et avait repris son éducation hasardeuse pianistique pour faire de lui, une étincelle dans le monde fermé de ceux qui naissent avec un don inné. Il aimait son parfum à la pêche et l'énergie qu'elle mettait au service de sa passion. Mais Moe était âgée de plus de dix ans que lui et était mariée; elle n'était qu'une idylle mais une autre étape nécessaire dans une ascension que Lei Haruki lui-même ne voyait pas.

Hors de la musique, il lui arrivait de ne plus donner signe de vie des jours durant et réapparaissait devant une mère qui s'était rongée les sangs en son absence. Il était l'accalmie avant la tempête, puis celle d'après la tempête; le baume au cœur puis l'instant d'après, le poison qui l'évidait de toute sa substance. A chacun de ses retours, Megumi scrutait le visage de son garçon et sans qu'il lui montre ses ecchymoses et ses plaies, elle savait qu'il s'était battu: elle le savait parce qu'il ne rentrait pas quand il ne voulait rajouter plus de peine que nécessaire. Haruki Lei n'avait pas la notion d'en faire, quoiqu'il fasse.

-Ne t'inquiète  pas pour moi Megumi.

Et il lui avait posé une main sur la tête pendant qu'elle soignait ses doigts cassés. Des perles avaient coulé le long de ses yeux, elle n'avait pas eu le temps de détourner la tête pour les retenir. Le lendemain, c'était vers elle que se tournait Haruki en pointant son index, pour le salut final après son interprétation de Stravinsky face au public. Renversant. Et tellement unique.

➵ ➵


Totentanz de Listz - Majestueux, un piano à queue trônait désormais dans les appartements délabré du jeune homme. Présent de Megumi pour son vingt-deuxième anniversaire, il emménageait à en ville pour intégrer une réelle université. Les frais scolaires étant pris en charge par l’école et l’Etat, il avait gagné son droit d’entrée grâce à ses prix et concours gagnés : classé dans les jeunes espoirs musicaux national puis mondial, il avait préféré rester dans le pays plutôt que de partir dans les écoles royales et renommées de l'autre côté du continent.

Dans sa modeste chambre étudiante d'un quartier délabré près de l'université de Kyoto, les orgamis de Megumi plannaient doucement dans les airs et Haruki observait ses plantes intérieures grandir...

Behind the Scene

Slip & RPs

Le cadre du forum me semble chouettas. Je me suis dis que ce perso je tiens sur le forum Keimoo marcherait bien ici. Je vois pas mal de perspectives de jeu avec le contexte d'ici et je suis curieux de voir jusqu'où ça pourra aller. Et la couleur de mon slip, on en discute ? ;]
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas

Haruki LEI

" Invité "
Who am i !

Message Lun 3 Juil - 13:18
Bienvenue à toi ♥️

Si tu as la moindre question n'hésite pas à me contacter moi, Eva, ou Ren ballon

j'ai hâte d'en découvrir un peu plus sur ton personnage;
J'espère que tu te plairas parmi nous et n'hésite pas à venir nous faire un petit coucou sur Discord ♥️

Au plaisir de rp avec toi, bonne chance pour la suite de ta fiche kya
Revenir en haut Aller en bas

Haruki LEI

avatar
Ame
Who am i !

Message Lun 3 Juil - 13:24
Bienvenue ici ♥️
Le début du caractère de ton personnage est intéressant ! J'ai hâte de découvrir la suite ainsi que son histoire.
hehe
Revenir en haut Aller en bas

Haruki LEI

avatar
Ame
Who am i !

Message Lun 3 Juil - 14:34
Hey bienvenue ♥

Bon courage pour ta fiche, si la moindre question survient, n'hésite pas à nous en faire part ~
Hâte de voir ta fiche terminée, ça fait plaisir de voir un humain D !
Revenir en haut Aller en bas

Haruki LEI

avatar
Traqueur
Who am i !

Message Lun 3 Juil - 16:57
Bienvenue ! :D
Revenir en haut Aller en bas

Haruki LEI

" Invité "
Who am i !

Message Jeu 6 Juil - 6:47
Merci pour cet accueil chaleureux :]

Fiche terminée, prête pour correction.
Revenir en haut Aller en bas

Haruki LEI

avatar
Akui
Who am i !

Message Jeu 6 Juil - 14:42
Une superbe histoire, très attendrissante ♥

Il ne me manque d'une référence (crédit) pour l'avatar, et nous te validerons ~
Revenir en haut Aller en bas

Haruki LEI

" Invité "
Who am i !

Message Jeu 6 Juil - 20:09
C'est rajouté.
Merci pour la relecture et ton retour! :]
Revenir en haut Aller en bas

Haruki LEI

avatar
Ame
Who am i !

Message Ven 7 Juil - 10:34
Validé









Maintenant que ta fiche est terminée, tu peux aller faire un tour ICI pour faire une demande de rp, LA pour écrire les relations de ton personnage, et PAR ICI si tu es sentimental et qu'écrire dans un journal c'est ton truc. Et si tu veux poster un scénario pour ton personnage, c'est JUSTE LA.
De plus, pour choisir ta maison, tu peux aller remplir ce FORMULAIRE.

On espère que tu passeras de bons moments sur MoS et que tu t'y plairas ♥
Si tu as la moindre question n'hésite pas à t'adresser au staff, il se fera un plaisir de te répondre. Tu peux contacter EVA, ILLYA ou REN à tout moment de la journée.

Au plaisir de rp avec toi ♥

(c) Euphemia
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Melancholy of Souls :: Et puis... la lumière :: Recensez-vous ! :: Abandonnés/Archivées-