Apprenti surprise [PV Franck]

Message Ven 29 Sep - 12:00
Apprenti Surprise me voilà Jedi

L'Australie.
Sincèrement, je n'avais rien à redire dessus. Outre le fait que je n'avais encore rien vu du pays, je pouvais dire à la façon d'être des gens qu'il était fort agréable d'y passer quelques vacances bien méritées.

L'Australie.
Oui, je pense bien que je m'en souviendrais. Quoique cette soirée, je n'en suis pas réellement sûr. Après tout, avec les litres d'alcool qui ont brusquement fait leur apparition, je n'allais pas rester sobre bien longtemps. Enfin, j'étais là pour me détendre, quoi de mieux qu'une boite de nuit pour passer le temps. J'avais bien le temps de réfléchir plus tard, j'allumerais ma boîte crânienne demain.

Devant la foule de personne qui se trémoussait sur de l'électro, dans une salle à l'odeur chaude et moite, j'étais prêt. Habillé d'une chemise blanche, d'un pantalon taillé noir et d'une paire de basket sobre, j'ai descendu les escaliers menant à la fête. Mes dreads venaient chatouiller le cou de certains, ou le décolleté de certaines. Et d'après les regards vaseux et le sourire béant, ça sentait la tentative de drague ratée à plein nez. Je souris, mains dans les poches, me rapprochant doucement mais sûrement du bar, endroit de convoitise de beaucoup. Le bar, c'était le point de rendez-vous, le départ des relations d'un soir, le retour à la case safe, loin des pas agités des danseurs. C'était le coin discussion, le coin des timides, le coin des alcooliques, le coin des dragueurs. C'était le point phare tout simplement.

Et me voilà, accoudé au fameux comptoir, me demandant d'un air enjoué ce que j'allais bien pouvoir prendre. L'avantage d'être barman, c'est que bien souvent, on se fait des promotions entre nous, ou réductions. Je dois dire que je ne suis pas le moins du monde déçu. Armé de ma pinte de bière, commençant léger, j'observe les environs. Il y a vraiment de tout. Filles comme mecs, qui sont venus en général pour s'offrir quelques plaisirs bien mérités, surtout lorsqu'on a 5g d'alcool dans le sang. Et évidemment, je ne suis pas en reste. Et d'un pas expert et décidé, vidant d'une traite mon verre qui ressemble plus à une bouteille, je file vers la piste de danse, centre de toutes les attentions.

Et oui, je vous passerai les détails de ce moment, surtout celui où j'ai réussi à vomir sur une fille encore plus torchée que moi, ou encore celui où deux jeunes et jolies demoiselles se sont occupées de mon cas si gentiment dans les toilettes des dames. Remarquable d'ailleurs, si j'en crois encore les frissons de mon corps. Toujours est-il que, dans un état totalement à l'opposé de "frais", j'ai décidé de faire un petit tour à l'air libre, histoire de décuver un peu, pour repartir de plus belle. Tanguant dangereusement, voyant trouble et sûrement double (car il est impossible qu'il y aient autant de jumeaux dans le même endroit), j'arrive à sortir par une issue de secours, totalement imbibé, ayant raté trois fois la poignée avant de réussi à l'abaisser. L'air frais me gifle au visage, et prenant une grande bouffée d'air frais, je tente de reprendre quelque peu mes esprits. Puis j'allume une clope, et regardant le ciel sombre rempli d'étoiles, je me demande à quel point je vais être arraché à la fin de la soirée.

tag: with Franck
dans un endroit pas pour les enfants
BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
Message Ven 29 Sep - 14:39

« Cours ! » s'exclama Lucien.

- Qu’est ce que je fous à ton avis ?

Lucien et moi on se barrait comme des tarés face à un service hospitalier. Deux traqueurs nous couraient après sous la forme de deux hommes adultes policiers. Ils étaient rapides...

D’ailleurs, avec Lucien, on appelait les traqueurs, les « flics », car ça lui rappelait la police humaine et aussi car c’était marrant.

Lucien était nouveau dans le monde des âmes et il avait à peine 12 ans.  Un chasseur, une balle perdue et mort. J’en savais pas plus mais j’étais content d’avoir un pote âme errante de mon âge.

Et soudain...Merde un mur !

Cette fois, je ne pus retenir ma pensée grossière. Lucien s’envola mais je restais pétrifié, autant je maîtrisais parfaitement la plupart de mes dons autant je détestais voler. Je ne suis pas vraiment atteint de vertiges mais cette sensation m’était désagréable, elle ressemblait au toboggan qui m’avait emporté vers la mort, me rappelait le souffle froid sur ma peau, bref voler me terrifiait, je ne l’avais fait que deux fois seul, une pour tenter une pour persévérer et une autre fois avec Eva mais franchement ce n’était pas fun de voler pour moi.

«  Qu’est ce que tu fous merde ! Envole toi ! » paniqua mon nouvel ami.

Mais je restais paralysé. Et ils m’aperçurent et tirèrent...Fermer les yeux fut ma seule reaction, mais quand je les rouvris le Berserk reliait Lucien à un traqueur. Lucien...mon seul camarade d’âge, Bordel ! Il me regarda avec un sourire triste comme un au-revoir et fut emmené.

Le deuxième traqueur me pointa, pris d’une fureur sans nom je m’envolais et me posais sur un lampadaire, la rage enlevant la terreur, le traqueur sûrement peu expérimenté me rata et s’apprêta de nouveau à tirer. Mes yeux lançaient comme des éclairs de fureur. L’électricité se répandit autour de moi.

«  DÉGAGE ! TU M’ENTENDS DÉGAGE ! JE TE FERAI PAS MAL MAIS DÉGAGE ! »

L’électricité passa à deux doigts de lui, brusque, agressante.

«  J’ai dit… DÉGAGE ! »

Le traqueur s’enfuit...mais sûrement pas à cause de mon attaque minable. J’étais épuisé et tombais du lampadaire. Heureusement je m’écroulais sur un tas de sacs poubelles contenant des vieux habits.

Et puis plus rien…

Je repris mes esprits quelques minutes après mais cela m’avait semblée des heures.

Un homme cigarette au bec près de moi...Il avait dû passer par là et le traqueur novice avait dû prendre peur en voyant cet...humain ? J’étais encore vaseux pour reconnaître l’homme pour lequel je fraudais dans le train chaque semaine le vendredi car il sort ce soir là enfin peut-être d’autres soirs mais c’est devenu un rituel ce vendredi.

Celui que je trouvais si fort, si courageux. Celui qui aurait été capable de sauver Lucien.
Celui qui n’aurait pas la peur de voler s’il était une âme, si plaisant est de penser que cet homme était invincible.

J’en étais persuadé du moins moi du haut de mes 12 ans .

Et je voulais devenir comme lui ! Pour protéger ceux en qui je tiens le plus, enfin celle...vu que Lucien n’était plus.

Après tout moi qui ne voulais pas blesser pourrait bien apprendre grâce à lui un moyen de se défendre et de défendre sans tuer ni blesser.

Après tout...

Nashoba S. Darragh est mon héros.
Revenir en haut Aller en bas
Message Ven 29 Sep - 15:39
Apprenti Surprise me voilà Jedi

Clope au bec, regard dans le vide, j'essaye tant bien que mal de faire passer la sensation de malaise, me préparant pour une deuxième tournée. Une clope, puis deux, elles semblent passer comme les secondes. L'alcool semble diminuer dans mes veines, et le décor se stabilise face à moi. Mais ce qui me réveille réellement, c'est un cri, accompagné d'un étrange éclair, dans la rue à ma droite. Curieux, je me lève des marches sur lesquelles je m'étais assis, et passe une tête curieuse dans l'entrée de la ruelle. La seule chose que j'aperçois, c'est un gamin tombant sur un tas de poubelles, et un homme habillé en flic se faire la malle. Je l'attrape au passage, lui collant la plus grande droite de sa vie. Il a l'air contrarié, puis marmonnant un truc à propos de "Vivants", il s'enfuit sans se retourner, tenant sa joue.

Tout en me massant la main, je m'approche prudemment du garçon. Il n'a pas l'aie bien vieux, je me demande bien ce qu'il lui est arrivé pour en être là. Et à mon avis, l'autre homme était tout sauf un policier. Que pouvait-il vouloir à ce gamin ? Ce dernier semble évanouit... Je me penche, et soulève son corps, qui semble si léger que me perturbe. C'est seulement un enfant pourtant. Curieux et à la fois un peu stressé, je le prends dans mes bras, et reviens devant l'issue de secours de la boîte de nuit, où je me rassois sur les marches. Le garçon repose dos contre le mur, et je décide d'attendre patiemment qu'il se réveille. Je lui poserai mes questions à ce moment là.

***

Il ne reste pas dans les pommes bien longtemps. Au milieu de ma deuxième cigarette, je l'entends remuer, et le vois ouvrir les yeux. Semblant vaseux, j'attends silencieusement, dévisageant l'enfant. Il n'a pas l'air d'ici, il n'est ni typé, ni bronzé, ni même asiatique. Donc excluons les pays du Sud, et l'Asie. A moins qu'il soit métis, mais cela reste à voir. Je pencherais pour l'Europe au vu des yeux marrons et des cheveux bruns. Maintenant qu'il semble de nouveau conscience, je souffle un peu ma fumée loin de lui, et pivote vers lui.

▬ Tu vas bien ? Tu as fais une drôle de chute. Qu'est-ce qu'il te voulait, le pseudo flic ?

Je penche la tête, sans le lâcher des yeux. Il est assez intriguant. J'écrase ma clope sous mes chaussures, ne voulant pas trop fumer devant un mineur. J'avance ma paume comme pour amadouer un chat.

▬ N'ais pas peur, je ne suis pas un monstre, je suis gentil., Je veux simplement savoir ce qu'il s'est passé.

tag: with Franck
dans un endroit pas pour les enfants
BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Haldurion, apprenti Chevalier Galadhrim
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Melancholy of Souls :: Ailleurs sur Terre... :: Océanie-