woesome fates | | nova

Message Dim 8 Oct - 18:11
« Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horatio, que n'en rêve votre philosophie. »
Les yeux perdus dans le vide, les cheveux dans le vent. Depuis combien de temps étais-je ici ? Une heure, deux heures, ou peut-être trois ? Qui sait. Cela faisait bien longtemps que j'avais perdu le fil du temps. Il ne s'écoulait plus depuis bien longtemps pour moi. C'était normal après tout. Je n'avais plus d'endroit où rentrer, plus personne sur qui compter. Varyan était parti, il m'avait laissé seule.

Pourquoi ?
Pourquoi étais-je condamnée à errer seule ?


J'avais beau le cacher sous ses masques, je n'étais jamais parvenue à supporter cette solitude si pesante. Il me fallait quelqu'un pour rester à mes côtés, caresser mes longs cheveux pour me rassurer, essuyer mes larmes ou bien même simplement me tenir la main dans les moments difficiles. J'avais besoin de Varyan. Il était le seul à pouvoir m'apporter ce dont j'avais besoin.

Cependant, mes sentiments n'atteindront jamais personne. Varyan ne sera jamais capable de comprendre à quel point mes sentiments pour lui étaient forts. Ainsi, je n'avais plus personne sur qui compter. Puis de toute façon je ne voulais plus personne. Un abandon faisait bien trop souffrir.

Mais j'aurais donné n’importe pour le revoir, pour qu’il me comprenne, pour qu’il partage les mêmes sentiments que moi… Tremblantes, mes mains agrippèrent mes cheveux. Je n'en pouvais plus, je ne me supportais plus. Si seulement je pouvais disparaître.

Revoir Varyan aurait dut être un soulagement. Cela aurait dut être merveilleux, étincelant, parce qu'il était l'être que je chérissais le plus au Monde. Nous aurions pu vivre heureux, rester ensemble pour toujours. Et surtout comme avant. Il m'aurait prit dans ses bras, caressant mon dos, tout en me murmurant que tout irait bien désormais... Nous aurions pu tout réécrire, ô douce utopie.  Et j'y ai cru jusqu'à ce que je le retrouve.

▬ Je suis vraiment qu'une idiote.

Tout en enfouissant ma tête entre mes genoux, je vins jeter une pierre de toutes mes forces dans l'eau :

▬ Je n'aurais jamais dû te faire confiance Varyan, tu n'es qu'un imbécile.

Je refoulai ma haine depuis trop longtemps désormais. Je lui en voulais, terriblement. Autant que je m'en voulais à moi-même. Mais j'étais incapable de me venger. J'en étais incapable parce que j'étais bien trop faible, parce je chérissais tout ces moments que l'ont avait passé tout les deux :

▬ Pourquoi, pourquoi je suis incapable de me venger ?

Dans un élan de colère, je continua de jeter des pierres à l'eau, ravalant mes sanglots :

▬ Pourquoi ? Pourquoi je peux pas te faire autant de mal que tu m'en a fait ? Pourquoi je peux pas me venger de tout ces êtres-humains insignifiants qui ont eu beaucoup plus de chance que moi ?

Jalousie.
Colère.
Désespoir.


Il n'y avait plus que ces sentiments néfastes qui m'habitaient désormais.
Et plus rien ne pouvait me sauver.

▬ Pourquoi suis-je aussi faible ? POURQUOI ?!

C'était un cri du cœur. Je ne maîtrisais plus ma colère, si bien que la mer semblait s'agiter au fil de mes gémissements, que les lampadaires grésillaient au son de mes larmes. Je n'en pouvais plus, j'étais au fond du gouffre. Je voulais changer, me venger de tout ceux qui m'avait blessée. Si seulement quelqu'un pouvait m’aider...


ft nova || octobre 2017 || woesome fates.
(c) Xueia
Revenir en haut Aller en bas
Message Mer 11 Oct - 15:44

Woesome fates
feat
Illyasviel.


Idiote.
Elle frissonne de plaisir. S'approche pas à pas, discrètement.
Imbécile.
Un sourire victorieux s'affiche sur ses lippes mauves.
On parle d'un homme.
Vengeance.
Un mot si doux. Il semble flotter tout autour d'elle.
Faiblesse.
Le départ de chaque chose.

D'un pas silencieux, elle frôle le sol rocheux de la grotte, murmurant avec le vent. Il semble qu'elle chante, d'un air partagé entre la joie et l'ironie, une douce comptine pour enfant. Une bien jolie parodie de la vie. Ses pas sont légers, elle ne touche pas la terre ferme. La mer semble agitée, et elle sait bien pourquoi. Elle l'a vue entrer. Elle sait qu'elle est là. Elle sait ce qu'elle fait.

Et devant les yeux de Nova, invisible silhouette cachée dans la pénombre, se dessine l'ombre triste d'une Âme en peine. Alors, tel le vent sifflant, remuant, elle s'approche, contourne l'esprit éploré, qui semblerait pouvoir à nouveau mourir de chagrin. La silhouette est proche. Elle peut presque toucher cette tristesse du bout de ses doigts. Elle caresse de loin cette chevelure blonde flottant dans la brise, s'approche, s'éloigne, puis vient coller ses lèvres contre l'oreille de la jeune âme, tel un vil conseiller du diable.

▬ Veux-tu de l'aide petite âme ? Je peux t'aider. Je comprends ta peine. Laisse moi te soulager. Laisse moi t'offrir ce que tu rêves. Un nouveau départ. Varyan t'a trahi. Venge-toi. N'est-ce pas ce que tu souhaites ? Je suis là pour toi.

Et dans un mouvement presque ralenti, elle se dresse, sombre incarnation de la vengeance, devant l'âme ébranlée, faible et corruptible. Ses cheveux volent à leur tour, sa robe s'emmêle également, et dans un silence presque assourdissant, Eonisoanova, divinité de la destruction, s'élève face à la triste défunte aux cheveux d'or. Elle esquisse un sourire chaleureux, contrastant avec ces yeux si froids, et dévoile ses fines dents blanches, comme des perles :

▬ Bonsoir, je suis Nova. Et j'ai entendu ta détresse. Permets-moi de t'aider.

BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
Message Mer 11 Oct - 18:53
« Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horatio, que n'en rêve votre philosophie. »
Déchirant cri du cœur. La mer continue de s’agiter au gré de mes larmes, il y’a peut-être des gens sur la plage mais je n’en ai que faire. La Terre entière pouvait bien disparaître, cela ne me concernait pas. Qu’ils se noient, tous ses stupides insectes, qu’ils souffrent autant que moi, dans ce violent torrent de larmes. La souffrance des autres ne m’importait plus, je m’en étais pendant bien trop longtemps préoccupée. La seule chose qui m’intéressait désormais était la vengeance. Vengeance qui sonnait merveilleusement bien à mes oreilles. Bien que j’étais probablement incapable de faire quoique ce soit contre Varyan, ô stupide empathie, stupide sentiment qu’est l’amour.

Regarde Varyan,
regarde à quel point tu m’avais rendue faible.


J’étais incapable de changer, j’en étais persuadée. Je n’avais personne pour m’aider à accomplir cette si douce vengeance. Personne qui réellement compter, personne pour me comprendre. J’étais seule, désespérément seule.

Et soudain un frisson me parcourt l’échine. Je sens un effluve et une présence qui me sont inconnus, une main sur mon épaule et un souffle chaud au creux de mon oreille. J’avais oublié cette sensation si agréable d’un contact physique.

« Veux-tu de l'aide petite âme ? Je peux t'aider. Je comprends ta peine. Laisse-moi te soulager. Laisse-moi t'offrir ce que tu rêves. Un nouveau départ. Varyan t'a trahi. Venge-toi. N'est-ce pas ce que tu souhaites ? Je suis là pour toi. »

Alors quelqu’un avait finalement entendu mon appel ?

Je me demeure un instant perplexe. Qui ? Qui serait capable de nourrir des desseins aussi sombres que les miens ? Et quelle tristesse cette personne pouvait-elle bien ressentir ? Je n’en savais rien, mais cette douce idée, celle d’une vengeance sonnait si merveilleusement à mes oreilles. Ses mots, je les avais attendus depuis si longtemps. Cela faisait longtemps que j’attendais quelqu’un capable de m’épauler dans ce tourment sans fin qu’est le chagrin.

Quelqu’un qui serait là pour moi.

Finalement, dans un mouvement presque ralenti, cette personne se dévoile sous mes yeux. Elle n’est clairement pas humaine, j’en étais persuadée, sa beauté hypnotisant ne pouvait n’être que celle d’une déesse. Elle semblait si irréelle avec ses longs cheveux rosés, qui dansaient au gré du vent. Je pouvais sentir une grande sagesse s’émanait d’elle, fruit d’une vie probablement longue et douloureuse. Et, à voir son sourire si satisfait, elle semblait comme moi. Bien déterminée à se venger.

▬  Nova… Pourquoi ? Pourquoi tu ferais ça pour moi ? Ce n’est pas comme si les peines de cœurs d’une gamine de quinze ans intéressaient quelqu’un.

C’est vrai, personne ne s’était jamais vraiment intéressé à moi. Pourquoi cela commencerait-t-il maintenant ? Alors que j’étais morte depuis bien des années.

▬ Je ne suis pas dupe. Je sais très bien que tu veux uniquement te servir de moi. Mais ça me convient. Si ça peut me permettre de devenir plus forte, de me venger de lui, de tous ses stupides humains misérables, baignant dans le bonheur, dans l’ignorance… Ils me dégoutent.

Sers-toi de moi à ta guise Nova, je n’en ai que faire. La seule chose qui m’importe désormais c’est de voir ce Monde si sale disparaître une bonne fois pour toute.

▬  Mais je me pose une question. Qui es-tu ? tu n’es clairement pas humaine. Et que comptes-tu faire pour m’aider à accomplir ma vengeance, Nova ?

Oui, dis-moi tout.
Je suis curieuse de l’entendre.


ft nova || octobre 2017 || woesome fates.
(c) Xueia
Revenir en haut Aller en bas
Message Jeu 12 Oct - 15:28

Woesome fates
feat
Illyasviel.



L'attente d'une réponse.
Son coeur battait, de plus en plus vite. Le suspens de l'acceptation.
L'interrogation.
Elle passait sa langue sur ses lèvres, dans une obscurité complice.
Interminable dilemme.
Elle n'en pouvait plus. Elle la voulait. Elle veut cette âme semblant si pure et si torturée.

Dans un semblant de calme et de paix, l'esprit tortueux de la divinité s'extasiait, s'étirait, riait à l'infini. Mais le regard calme, elle pose sur sa proie des yeux mauves tout aussi apaisé, tel un messie se présentant à son fidèle. Pourquoi ferait-elle ça. Une question défiant toute logique. Pourquoi elle l'aiderait. Parce que l'ennui est présent. Parce que la corruption est son amie. Parce que le plaisir d'éventrer chaque espoir la ferait jouir de bonheur. Voilà pourquoi.

Mais Nova, elle sait que cette âme est intelligente. Elle le voit. Et l'âme n'est pas dupe. Elle lui fait comprendre. Se servir d'elle. Oui, quelle bonne idée n'est-ce pas. Un sentiment d'extase parcourt son corps, réchauffant chaque coin de son être divin. Mais elle doit se contenir Nova, elle n'est pas la pour déguster la pureté de cette âme non, pas maintenant. Un air blessé se peint sur le visage si doux de l'Akui.

▬ T'utiliser ? Suis-je a ce point si mauvaise pour vouloir utiliser une âme si pure telle que toi ? Ce serait un tel gâchis. Mais je peux tout de même t'aider. Je connais ta détresse, j'ai vécu la même malheureusement. Je peux t'aider à te sentir mieux, si tu le souhaites.

Petit moucheron, tomberas-tu dans sa toile tissée ? Tomberas-tu, dans ces bras grands ouverts, te promettant un avenir si radieux que tes problèmes s'effaceront d'eux-mêmes ? Nova, elle dit t'offrir la vengeance. Elle dit te sauver. Mais au final, en un sens, n'est-ce pas elle qui souhaite ce doux sentiment ? Oui, elles se ressemblent toutes deux, dans cette tristesse et ce sentiment intense de la plus odieuse des trahisons.

La divinité avance d'un pas, puis s'accroupit face à l'âme en détresse. Elle lui attrape une mèche de cheveux, admirant leur douceur et leur finesse. Ils sont très beaux. Elle reste un instant silencieuse, jouant avec la crinière de la demoiselle. Puis, relevant des yeux hypnotisants et brillants comme des améthystes, elle fixe la défunte, tout à coup sérieuse, et froide.

▬ Je suis Eonisoanova, divinité de l'Espace et je peux t'offrir la vision du monde s'écroulant sous tes yeux. Je peux t'offrir la vision des corps qui implosent, tâchant les villes d'un rouge éclatant. Je peux t'offrir la sensation d'être puissante, de pouvoir te venger des humains, qui t'ont tant de fois méprisé.

Elle marque une pause, imprégnant le message clairement dans le cerveau de son interlocuteur.

▬ Je t'offre la possession d'êtres humains. La vengeance. La tienne comme la mienne.

BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
Message Mar 17 Oct - 16:02
« Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horatio, que n'en rêve votre philosophie. »
Pourquoi moi ?
Pourquoi moi Nova ?
Il y’avait des tas d’âmes torturées dans ce bas-monde….


Et pourtant, c’est moi qui t’intéressait. Moi Illyasviel Sidos Heurassein, moi qui était si faible et si pathétique. Tu aurais pu choisir quelqu’un d’autre Nova, quelqu’un de fort, pas quelqu’un comme moi, qui était incapable de se débarrasser de ses foutus sentiments, qui ne faisaient que m’entraver. Entraver ma vengeance. Je ne comprenais pas, je ne comprenais pas quel sentiment pouvait te pousser à m’aider. Et comment pouvais-je y parvenir de toute façon ? Moi qui étais incapable de comprendre mes propres sentiments.

Elle me plaît la douce idée de me venger Nova, elle m’attire. L’idée de voir des visages tordus de douleur m’excite, fait battre mon cœur. Je veux voir tous ses visages familiers, toutes ses personnes qui m’ont regardé souffrir se tordre de douleur à leur tour. Je veux voir tout ce qui m’ont blessée ramper devant moi, implorer mon pardon.

Implorer un pardon que je ne leur accorderais jamais.

Ne prend pas cet air Nova, pas avec moi. J’avais vu clair dans ton jeu, mais peu m’importait. Désormais seule ma vengeance avait de l’importance à mes yeux. La seule chose qui devait te motiver, petite déesse, c’était probablement afin de te divertir, ou mieux encore : assoupir tes plus noirs desseins. Et je serais là pour t’aider à y parvenir. Parce que j’ai probablement autant envie que toi de voir ce Monde si détestable se ternir d’une jolie couleur écarlate. Alors je t’en prie Nova, utilise-moi, fait ce dont tu désires de ma misérable personne, si cela permet une effusion de sang…

▬ Mauvaise ? Je ne te connais pas assez pour me permettre de te juger. Et justement, j’en ai marre d’être « pure ». Je ne veux plus de cette candeur, de cette innocence. Je veux la destruction, le chaos. Je veux découvrir toutes ses choses que je n’ai jamais pu découvrir de mon vivant, ses choses qui font de moi cet être si pur que tu cherches à protéger.

Toi aussi Nova ? Toi aussi tu connaissais cette ignoble sentiment qu’était la trahison ? Un homme s’était également joué de toi ?

▬ Toi aussi ? Comment ça ? Et comment fais-tu pour rester forte malgré cette trahison ?

Je frisonne lorsque ses doigts se perdent dans mes cheveux, jouant nonchalamment avec l’une de mes mèches. Cela faisait longtemps que quelqu’un ne m’avait pas touchée… Je la laisse faire, lui montrant ainsi que j’étais déterminée à la laisser m’utiliser comme elle l’entendait, tout en perdant mes yeux dans les siens :


▬ C’est tout ce que je désire, je veux être responsable de la destruction du Monde, des malheurs des autres. Je veux que l’on me maudisse, que l’on implore ma pitié. Je veux sentir le sang encore chaud couler sur mes mains, je veux pouvoir rire et chanter sous une pluie écarlate. Je veux me sentir puissante, je veux me venger. Si je n’ai pas eu le droit à une vie paisible, personne n’y aura le droit. Je veux que l’on craigne le nom d’Illyasviel, comme on doit craindre le tien. Je veux pouvoir mépriser la Terre entière.

Je passe doucement mes mains aux joues de la déesse, plongeant mes yeux dans les siens d’un air déterminé :

▬ Alors apprend moi, apprend moi à prendre possession de leurs corps ; Apprends-moi à être aussi forte que toi.




ft nova || octobre 2017 || woesome fates.
(c) Xueia
Revenir en haut Aller en bas
Message Jeu 19 Oct - 12:55

Woesome fates
feat
Illyasviel.



Elle l'écoute déblatérer ses sottises Nova. Elle l'écoute, elle et ses rêves de destruction, de chaos et de vengeance stupides, digne d'une gamine en caprice. Cette fille est ridicule. Croit-elle réellement pouvoir tout détruire, avec cette volonté si faible, ce corps si faible, ces pouvoir si faible ? Elle est là, à se prendre pour une divinité en colère, alors que elle Nova, elle l'est réellement, elle sait ce que ça fait. Elle semble un instant pensive Nova, comme si quelque chose lui trottait dans la tête. Toujours accroupie, elle continue de jouer avec les cheveux de sa proie, négligemment, puis arbore un air assez mitigé.

▬ Dis-moi jeune âme. D'après ce que j'ai compris, tu as seulement une peine de coeur c'est ça ? C'est bête à dire mais... Tu n'as pas juste pensé à passer à autre chose ? Je veux dire, des tas de filles se font tromper par les hommes, qui ne sont que des pourris. Mais elles n'en viennent pas à souhaiter la destruction du monde. Tu exagères peut-être un peu qu'en pense-tu ?

C'est l’hôpital qui se fout de la charité. Le fait même d'avoir été "trompée" est ce qui la poussait dans sa vengeance, et elle se garda bien de l'évoquer à la pleurnicheuse. Même si Nova demandait ça en réalité pour tester un peu sa motivation, elle avait l'infime espoir de voir cette âme se mettre en colère. Mais il faut avouer que si la jeune fille était d'accord avec ce qu'elle venait de dire, ça allait être drôlement embêtant pour la suite. La déesse ne s'en tient pas là. D'un geste triste, elle hausse les épaules, et se relève.

▬ Après tout, je ne crois pas qu'une pleurnicheuse incapable d'aller de l'avant puisse mettre en péril l'humanité. Regarde toi, tu es si chétive, si fragile, tu veux détruire l'humanité ? Grand bien lui fasse ! Si tu étais aussi déterminée que tu le prétends, tu aurais levé ton corps faible et tenté quelque chose. Mais non, plutôt que te venger, tu restes assise là, à te morfondre dans une tristesse si puérile, si inutile. Je suis sûre que la raison de cette tristesse est encore plus ridicule que toi.

Illyasviel paraissait aux yeux de Nova si puérile, trop pure, elle ne savait pas ce que c'était de tuer. Elle n'en avait aucune idée. Elle était là, à balancer des idées de vengeances si étroites. Danser sous la pluie écarlate ? Nova aurait pu mourir de rire. Depuis combien de temps cette gamine était-elle morte ? Quelle était sa vision de la vengeance ? Attendre que les corps explosent tout seuls, et elle serait là, heureuse, à regarder les corps tomber. Non ma fille, il faut se salir les doigts, et Nova en était la première au courant. Après tout, elle avait tué la première n'est-ce pas ? Mais le discours abracadabrant d'Illyasviel commençait à lui taper sur le système. Que croyait-elle ? Qu'elle était au même niveau qu'Eonisoanova, déesse de l'Espace ?

Elle se retourne brusquement, d'un visage déformé par la haine. On retrouve dans son regard sa vraie nature d'Akui, son aura rayonne de mal et de colère noire, elle aurait presque pu exploser cette fille. La grotte tremble un peu, et sa voix se fait plus forte, plus grave. La déesse était terrifiante.

▬ Crois-tu être au même niveau que moi ? Toi, humaine si méprisable et misérable de corps et d'esprit, qui pense que le pouvoir est le remède à ses soucis ! Crois-tu savoir ce que c'est de compresser un corps au point que ses entrailles explosent, et te giclent au visage ? Tu n'en sais rien ! Tu es là, à rêver de vengeance, mais tu ne fais rien ! Tu n'as rien fais ! Tu es comme tout le monde, tu veux que l'on fasse le travail à ta place ! Jamais tu ne seras aussi forte que moi. Tu es juste un mort. Un mort qui a un peu d'influence sur les humains, ne te crois pas une divinité !
Tu n'auras jamais les pouvoirs d'un Dieu, pauvre idiote !


Et le nuage de colère s'évapora d'un coup, et la caverne retrouva son calme et son silence. Nova aborde un doux sourire joyeux, jointant ses mains aux longs doigts blancs. Elle regardait de ses yeux mauves la pauvre créature devant elle, à ses pieds. Elle s'accroupit de nouveau, et chantonne d'une voix claire :

▬ Bien. Maintenant, si tu es disposée à changer ton attitude de merde, je peux t'aider à te venger. Cesse de pleurnicher comme un gosse, et fais des choses. Agis.

BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Chaos Nova, Double bash...
» Plus vite, plus haut, plus fort...Présentation de Nova
» Les membres du Nova Corps | (2/3 libres)
» Archimage, Bright Nova
» FIRE EMBLEM FATES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Melancholy of Souls :: Ville d'Astoria :: Près de la mer :: Grotte-