La mélancolie de l'Orphelin ★ Solo

Invité
Message Lun 23 Jan - 22:51
You were a little boy... #NoahKassidy

Il y avait un rêve que je faisais souvent. Dans ce rêve, j'étais seul, seul avec mon Arme, face à un miroir qui ne reflétait absolument rien. C'était comme si à ses yeux, je n'existais pas. Pourtant, je pensais, donc j'étais, n'est-ce pas ? Il était parfois perturbant de se confronter à soi-même, certains en avaient même une peur bleue. Dans mon cas, j'essayais de rester indifférent face à cela, après tout, ce n'était pas vraiment une priorité. En tant que Traqueur choisit par la Faucheuse, j'avais des responsabilités à assumer, et me morfondre sur moi-même ne serait qu'une grossière erreur qui entacherait ma réputation.

A vrai dire, je n'avais pas réellement grande réputation à l'Entre-Monde, j'étais un Traqueur lambda qui se fondait habilement dans la masse, accomplissant son job d'Assistant aussi naturellement qu'on puisse le faire. A ce propos, cette nuit était de nouveau propice à ce que ma lame conduise de pauvre âmes en perdition vers le lieu de leur Salut. C'était donc avec une détermination nouvelle que je m'étais rendu sur Terre, une nuit anormalement chaude pour la saison, dans la ville de Tokyo au Japon. Ayant pris forme humaine pour l'occasion, j'étais vêtu en habit de tous les jours, me rendant sur les lieux où l'on aurait aperçu une Âme en particulier...

... Ou, plus précisément, une concentration d'âmes. C'était au Parc de la célèbre ville où mes pas menèrent. Certains disent avoir aperçu un jeune enfant se balader en pleine nuit dans ce parc, fredonnant une chanson si triste que certains seraient tombés en dépression après l'avoir entendu. Une des caractéristiques des Âmes après tout, elles étaient capables d'influer sur les émotions des Hommes. Me grattant l'arrière de la tête, j'avançais alors au milieu des cerisiers, observant le paysage qui s'offrait à main.

Il y avait beaucoup de lieux touristiques ici, des musées, un temple, un zoo, et même une salle de concert ! Décidément, un endroit rêvé pour les touristes venus des quatre coins de monde. A cette heure-ci, il ne devait pas y avoir grand monde qui traînait dehors. C'est alors, qu'en m'approchant du bassin Shinobazu, j’entraperçus une silhouette visiblement juvénile qui vagabondait. Ce n'est qu'une fois arrivé devant le sanctuaire que je pus le voir. Mes sourcils se froncèrent, et, d'une voix emplit d'une curiosité dévorante, je me lançais.

- On admire le paysage, petit ?
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Message Mar 24 Jan - 22:16
You were a little boy... #NoahKassidy

- J'attends une amie, et vous Monsieur ?

Le petit garçon se tenait alors devant moi, le sourire aux lèvres et les mains négligemment rangés dans les poches de sa blouse. Il portait un bonnet et avait ce regard si malicieux, caractéristique des jeunes garçons de son âge. Enfin, pouvait-on encore parler d'âge ? En effet, j'avais en face de moi, une Âme, une vie qui s'éteint éteinte et que je devais guider au Paradis. En général, les Âmes tentaient de nous empêcher, il n'y avait que de rares cas où l’âme acceptait de se laisser guider vers le repos éternel, mais je n'avais encore jamais connu de tels cas.

Avec ce garçon néanmoins, c'était différent. Visiblement serein en ma présence, la justification de sa présence ici me laissa de marbre. Il attendait une amie ? Une autre Âme sans doute ? Dans tous les cas, je me contentais d'avancer calmement, tout en faisant apparaître mon Arme Berserk. D'un bref soupir, je me postais alors à quelques pas seulement de la jeune Ame, me préparant à me "lier" à lui.

- Vous aurez tout le temps que vous voudrez une fois au Paradis...
- Elle arrive.

Les mots du garçon étaient calmes, bien trop calme. C'était comme si mon Arme ne l'intimidait pas, comme si il n'y prêtait même pas attention. C'était quelques peu vexant, mais ma curiosité me poussa à voir la nouvelle arrivante. Curieusement, je n'avais rien ressenti venant de derrière moi, et la raison devint alors évidente lorsque je vis qu'une jeune fille accourait vers le sanctuaire... Une fille dont les pieds n'étaient pas translucides...

- Une Humaine...

J'en connaissais, des Humains capables de voir les Âmes. Il n'y en avait peu, mais il y en avait. C'était donc elle, l'amie qu'attendait le garçon ? Il avait nouer une amitié avec cette petite... Mais pour quelle raison ? Ce garçon avait-il connu cette fille de son vivant ? Ou bien cherchait-il seulement à se trouver des points d'attaches à ce monde pour se donner encore l'illusion de pouvoir y vivre éternellement ? Dérouté par la tournure que prenait les évènements, l'Humaine arriva rapidement à nous et sans attendre, sauta dans les bras du jeune garçon.

- Tôshiro ! Pardonne mon retard, la mégère met un temps fou à s'endormir !

N'ayant visiblement pas encore remarqué ma présence, elle se contentait de serrer le garçon dans ses bras, tandis que je faisais disparaître mon Arme dans les ténèbres du Vide. Je ne savais pas réellement quoi faire dans ce genre de situation. Ce n'est qu'après quelques bonnes minutes d'accolades que la jeune fille se tourna enfin vers moi, m'adressant un grand sourire.

- Vous êtes celui qui doit nous accompagner cette nuit pour l'exploration ? Tôshiro m'a déjà parlé de vous, je m'appelle Aruka, enchanté !

Elle se courba quelques secondes en signe de politesse avant de se redresser et de commencer à bavarder avec le dénommé Tôshiro. Bouche bée, je ne répondis rien, me contentant d'adresser un regard au garçon, qui m'ignorait presque royalement. Bizarrement, j'avais la curieuse sensation d'avoir été entraîné dans une histoire qui me dépassait complètement.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Message Mar 24 Jan - 22:49
You were a little boy... #NoahKassidy

Finalement, je me retrouvais à marcher en compagnie d'une Ame et d'une Humaine à travers les allées du parc de Tokyo. Comment m'étais-je retrouvé embarqué dans une telle histoire au juste ?! De ce que j'avais à peu près compris, Tôshiro et Aruka faisaient des explorations nocturnes assez régulièrement, à la recherche de ruines ou de vestiges appartenant au passé. Une simple occupation de jeunes en gros, bien que deux enfants se baladant sans surveillance en pleine nuit dans une ville comme celle-ci, ça devait être... Plutôt singulier.

En attendant, voilà que je me retrouvais à faire la nounou pour deux mômes que je connaissais à peine, et je n'étais même pas rémunéré pour ses heures ! De quoi j'aurai l'air si je ne ramenais pas d’Âme après tout ça ? Poussant alors un énième soupir, je jetais un rapide coup d'oeil aux deux mômes qui semblaient fortement s'amuser au milieu de ce paysage déserté, jouant aux deux explorateurs à s'arrêter devant n'importe quel objet qui sortait un peu de l'ordinaire...

- Si vous voulez mon avis, cet arbre n'est pas là par hasard. Il se trouve précisément face au sanctuaire et est bien plus grand que les autres... Je pense que c'est le gardien protecteur du parc, c'est sûr même !

La théorie fit beaucoup rire Tôshiro, qui malgré tout, conservait une certaine lueur dans son regard, une lueur que je n'arrivais pas encore à comprendre. Fronçant les sourcils, je les attendais alors, me demandant toujours ce que je comptais bien faire de cet Âme. Le mieux serait probablement d'attendre qu'Aruka s'en aille, puis j'accomplirais mon travail. Néanmoins, une chose restait encore flou pour moi. Tôshiro avait déjà parlé de moi à cette jeune fille, cela voulait dire qu'il était au courant de mon arrivée... Mais comment ?

Puis, les jeunes décidèrent de faire une pause après avoir marché une bonne heure, et Aruka sortit un pique-nique nocturne du sac qu'elle avait amené et qu'elle portais en bandoulière sur elle. Elle avait même préparé un casse-croûte pour une éventuelle troisième personne, tout avait été prévu à l'avance donc ? Me proposant gentiment le petite repas, je poussais un nouveau soupir en l'acceptant timidement, observant alors son contenu. Un pain fourré aux haricots rouges... Je me demandais bien quel genre de goût cela pouvait-il avoir.

- Au fait, comment vous appelez-vous, Monsieur ? Et comment connaissez-vous Tôshiro ?

Haussant les sourcils, tendit que je mâchais le pain fourré, je pris quelques instants pour réfléchir. Qu'est-ce que je pouvais bien inventer comme histoire pour justifier ma présence ici ? Comme s'il avait lu dans mon esprit, Tôshiro prit la peine de répondre de répondre à ma place.

- James. Il s'appelle James, c'est un de mes cousins éloignés venu des Etats-Unis pour visiter Tokyo, c'est pour ça que je l'ai emmené avec moi, lui faire découvrir le paysage...

Le ton que prenait Tôshiro était toujours aussi serein, à tel point que j'avais l'impression qu'il pourrait s'endormir à n'importe quel moment. Aruka se contenta alors de hocher la tête tout en continuant à manger. Une fois la petite pause bouffe terminée, nous reprîmes notre marche jusqu'à arrivé aux portes d'un temple aux allures... Bien japonaise.

- Aujourd'hui, l’équipe des Explorateurs de Génies s'en va à la recherche de trésors au temple !

Concluant sa phrase d'un nouveau sourire, Aruka se précipita alors vers les portes du temple bouddhiste, nous laissant Tôshiro et moi seuls quelques instants.

- Tu sais... Que tu ne pourras pas rester avec elle, pas vrai ?

Le garçon ajusta son bonnet, avant de se mettre à avancer, le regard sombre, avant de prononcer dans un murmure...

- Qui sait...

Puis, nous nous engageâmes tous trois le long de la longue allée commerçante du Temple.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Message Sam 28 Jan - 11:30
You were a little boy... #NoahKassidy

Je pense avoir rarement autant marché au cours de ma vie. Enfin, vie... Je pense m'être compris. Les mains dans les poches, je suivais distraitement les deux enfants qui s'amusaient et s'arrêtaient à presque tous les stands de l'allée du Temple, malgré qu'ils soient tous fermés en cette nuit si claire. Comme quoi, les jeunes savaient encore s'amuser d'eux-mêmes, en usant simplement de leur imagination propre. Plus le temps avançait, et plus je commençais à me poser des questions. L’Âme que je devais recueillir, ce Toshiro... Il cachait certaines choses, c'était évident. Mais les raisons pour lesquelles il les cachaient, et pourquoi il les cachaient...

C'est alors qu'un bruit étrange me parvint aux oreilles, un bruit provenant de derrière moi. Me retournant soudainement, je ne vis cependant rien qui tranchait avec l'ambiance nocturne de l'allée commerçante. Sourcils froncés, je préférais mettre ce bruit sur le compte de l'imagination, et me contenta d'aller rejoindre Aruka et Toshiro qui s'étaient déjà bien avancés. Les deux enfants se trouvaient devant une ruelle, et semblaient fortement intrigués pare celles-ci. Arrivant derrière eux comme un fantôme, je me permis une petite remarque.

- Serait-ce indiscret de vous demander ce qui vous intrigue tant ?
- Shhhht ! Tu vas les réveiller !

M'interrompant sans même se tourner vers moi, je haussais un sourcil en me penchant alors en avant, observant ce qui attisait tant leur curiosité. Quelle ne fut ma surprise de voir un chat et probablement ses enfants qui semblaient paisiblement dormir dans un coin sombre de la ruelle. Des animaux errants ? Effectivement, il devait en avoir pas mal dans ce genre d'endroits, ils n'étaient pas fréquentés car surveillés et puis pour un animal, ce devait être assez facile d'accès, un véritable nid douillet de luxe.

Aruka s'était agenouillé et rapprochait sa main pour caresser le chat, quand ce dernier, brusquement, se réveilla et porta un rapide coup de griffe qui tira un cri de douleur à la jeune fille, qui retira immédiatement sa main. Les chatons ne tardèrent pas à se réveiller à leur tour et, remarquant notre présence, s'enfuirent. Le chat continua de nous fixer quelques instants, les griffes accrochés au sol et les poils hérissés, comme pour protéger ses petits des dangereux envahisseurs humains. Puis, il se tourna et partit à son tour, nous laissant seuls, et assez amusés.

- Quelle idée de vouloir toucher un chat errant Aruka...

Cette dernière ne répondit rien, se contentant de caresser sa main en gonflant les joues, avant de tourner les talons en s'éloignant sans un mot, rapidement rejoint par Toshiro. Poussant alors un profond soupir, je me grattais l'arrière de la tête alors que je m'apprêtais à les rejoindre, quand mon regard fut soudainement attiré par un nouveau bruit. Cette fois, il ne provenait pas de mon esprit fantasmé. C'était un miaulement de chat.

Un miaulement d'agonie.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» LOTUS caniche orphelin 10/12 ans SPA EVREUX (27) ADOPTE
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Orphelin cherche famille...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Melancholy of Souls :: Tic Tac, l'Heure sonne... :: Cimetière :: RPs abandonnés-