RSS




just a few seconds before night (+ren)

" Ixcatzin "
avatar
Who am i !

Message Mar 31 Jan - 18:01
just a few seconds before night

ft.

C’était drôle, la différence entre le jour et la nuit. Cette façon avec laquelle le lieu le plus apaisant du monde pouvait prendre des allures de film d'horreur une fois la nuit tombée. Yunji avait eût le temps d’étudier ce phénomène, de se rendre compte de sa réelle existence. A aucun des endroits qu’il avait visité il n’avait pu observer un endroit où la sérénité restait la même jour et nuit. Cette dernière semblait toujours apporter les éléments nécessaire pour faire fuir les moins téméraires. Et pour ce dernier point, c’était tant mieux.

On avait renseigné Yunji sur la présence de quelques âmes qui erraient dans le grand parc de Sapporo, on lui avait dit qu’il serait peut-être temps qu’il se mette un peu au travail et que cela était l’occasion rêvée pour lui. Il avait rechigné au début, affirmant qu’il n’avait rien à faire au Japon, mais avait fini par céder. De toute façon, il fallait bien que ça arrive un jour, il n’allait pas pouvoir rester éternellement à ne rien faire.

C’était peu avant de la tombée de la nuit qu’il avait décidé de rejoindre le parc Odori. Moment de choix où les vivants commençaient à rentrer tranquillement chez eux, désertant les lieux qui, lorsque la nuit se serait installée, allaient perdre de leur quiétude pour ne devenir que d’immenses zones d’ombres desquelles tous les monstres que des enfants pouvaient imaginer auraient pu en sortir.

Oh, Yunji aimait beaucoup la nuit, mais il aimait encore plus l’instant précédant celle-ci. Celui où les masses humaines retrouvaient leurs instincts, s’échappant de l’obscurité pour s’assemblait à la lueur rassurante de toutes sortes de lumières artificielles qu’ils pouvaient trouver. De ce fait, le parc était déjà calme, quelques personnes bornées restaient par-ci, par-là, mais encore seulement là où quelques réverbères commençaient à les illuminer. A l’ombre des arbres, là où les troncs et les feuillages se serraient de façon à ce que l’on ne puisse plus voir la civilisation derrière eux, il n’y avait plus personne.

Mais c’est à cet endroit exact qu’il allait trouver ce qu’il était venu chercher. Il lui fallu s’approcher un peu pour que la silhouette cachée entre les arbres lui apparaisse clairement. Etait-ce une jeune fille ? Probablement. Elle semblait totalement absorbée par le vide, qu’elle fixait avec un sourire béat. Quel étrange personnage, se disait Yunji. Mais peu importe, il n’était pas là pour juger les âmes, non, c’était pas son boulot à lui ça. Lui, il venait les chercher, et il était bien déterminé à ramener celle-ci à la maison avec lui.

D’un geste plein de savoir faire, il alla atteindre son duo d’armes, n’ayant toujours pas été repéré par la cible, qui ne semblait pas vouloir lâcher le vide du regard. Mais, après avoir fait un pas en direction de son butin, celle-ci tourna vivement la tête. Non pas en sa direction cependant, mais de l’autre côté. Le traqueur s’arrêta net, observant dans la même direction que sa proie. Là-bas, il remarqua une présence, et il en soupira. Apparemment, il n’avait pas été seul à avoir été mis au courant pour les âmes du Parc Odori, mais il se considérait premier arrivé, et comme on dit souvent : premier arrivé, premier servi.

Il leva les bras pour faire ses signes à son collègue de l’autre côté, jugeant qu’il était assez à découvert pour qu’il n’ai pas de mal à le repérer. Ses gestes suivant indiquaient l’âme, puis lui-même. Le message était clair ; Elle est à moi. S’il avait eu l’amabilité de prévenir, il s’attendait au moins à ce que son homologue ait l’amabilité de le laisser bosser en paix.
Revenir en haut Aller en bas

just a few seconds before night (+ren)

avatar
Traqueur
Who am i !

Message Lun 6 Fév - 1:33


Just a few seconds before night

FT. Yunji Wu




Vous savez ce que ça fait de passez une soirée dans les rue d’Amsterdam un soir de match ? Non ? Et bien je vais vous le dire ça fait mal au crane ! Pour avoir mal j’avais mal et ça faisait bien 2 jours que je comatais dans mon cocon personnel pour essayer de me remettre de cette gueule de bois monumental … On s’en fout vous allez me dire ? Et bien non ! Parce que pour la première fois de ma vie j’avais passé plus de 48 heures sans ramener une seule âme à juger, ce n’était pas un grand laps de temps mais pour moi qui faisais partie des traqueurs les plus assidus c’était beaucoup. C’est aussi ce qu’on dut penser les gens d’en haut car au bout d’un certains temps de comatage j’ai été réveillé de mon sommeil réparateur par un parchemin bien roulé qui est tombé sur mon ventre avec la force d’un bulldozer. Après avoir vomi une fois de plus et mettre remis de mes émotions j’avais attrapé l’arme du meurtre, MON meurtre, et après un rapide coup d’œil j’avais compris qu’il s’agissait d’un message subliminal pour me dire de me remettre au boulot. En effet la feuille contenais une liste de position d’âmes errantes dont personnes ne voulais se charger ! Après un court moment d’hésitation j’avais pris un Doliprane, mon poing américain, le parchemin et je m’étais téléporter près de la première position, c’est-à-dire le Parc Odori.

Arrivé sur place, il faisait nuit ou presque nuit, j’avais donc dormi plus longtemps que prévus. C’est bizarre comme la non-tolérance à l’alcool pouvait être dure à vivre pour quelqu’un de mort. Je parcourais le Parc sans destinations précise dans l’optique de trouver l’âme. En temps normale c’était plutôt simple, il suffisait de trouver l’endroit le plus glauque et le plus désertique de la zone, en effet la plupart des âmes avaient tendance à rester sur place, celles-ci étaient simple à trouver. Pour celles qui bougeaient en permanence c’était un autre casse tête. Je fini par atterrir dans un bosquet bien quand je repérais un jeune fille suspecte. Elle était fixer dans le vide à quelque mètres de moi seulement mais ces jambes quasi transparentes indiquaient qu’elle n’était pas seulement perdue. Non elle était morte ! Et j’avais trouvé mon âme !

Je m’approchais discrètement afin de l’observer quand un mouvement en face de moi attira mon attention. Un homme aux cheveux rouges observer aussi la jeune fille, son aura m’indiqua qu’il s’agissait aussi d’un traqueur à la recherche d’une proie. Il était hors de question que je laisse ma proie se faire capturer par ce type, pour la simple et bonne raison qu’autrement ça voudrait dire que j’étais sorti de mon lit douillé pour rien. On m’avait donné une liste, j’allais la faire et après je rentrerai me coucher ! Je bondi donc hors de ma cachette afin de rentrer dans le champ de vision du traqueur, cela eu aussi pour effet d’attirer l’attention de l’âme qui me fixait de ses yeux vides. Le traqueur rouge dans son dos commença à me faire des signes très élaborés afin d’entrer en communication avec moi. Je compris pas tout mais le sens principal semblait signifier son appartenance sur la proie. Par pur politesse je décider de lui répondre sur le champ. Je sortie l’ordre de mission pour l’agiter en l’air dans un premier temps et je levais ensuite un mon majeur dans un direction en un doigt d’honneur tout à fait compréhensible contrairement à ses gesticulations.

L’âme qui avait toujours son regard braqué sur moi, se retourna prestement pour voir à qui je parlait. C’est de cette manière qu’elle découvrit le second traqueur et qu’elle fit ce que tout le monde aurait fait à sa place : c'est-à-dire qu’elle tourna les talons et s’enfuit en courant dans la direction opposée à nous deux. Il me fallu quelque petite seconde, à moi et à mon cerveau imbibé d’alcool avant de réagir.

- Putain ! mais ce n’est pas vrai ! je vais devoir me taper un sprint avec la gueule de bois en plus !

C’est donc sur ces bonnes paroles que je saisi mon poing américain dans ma poche de jeans et m’élançais à la poursuite du fantôme en espérant la shooter en pleine course avant qu’elle sorte du par cet rentre dans les zones habitées où il est plus simple de se cahcer pour elle.





Revenir en haut Aller en bas

just a few seconds before night (+ren)

" Ixcatzin "
avatar
Who am i !

Message Lun 20 Fév - 20:09
just a few seconds before night

ft.

Apparemment, ses gestes avaient été compris. Au point qu’ils avaient reçu une réponse peut-être un poil plus brutale que ce à quoi Yunji s’attendait. Le pauvre ne pensait tout de même pas mériter de se faire insulter dans cette fausse langue des signes improvisée. Surpris donc, il avait haussé un sourcil et s’était redressé de toute sa hauteur, comme un espèce de mécanisme de défense. Peut-être était-ce à cause de cela que l’âme s’était rendue compte de sa présence - ou peut-être était-ce juste à cause de la conversation sourde entre les deux employés de la Faucheuse qui avait fait réalisé à l’âme la gravité de sa situation.

Mais soit, peu importe ce qui lui avait fait prendre conscience de leur existence, l’important étant qu’elle était en train de prendre la fuite. Yunji grogna. Tout ça à cause du gars de l’autre côté. Si personne ne l’avait dérangé, il aurait déjà fait cette âme faiblarde sienne, et il serait parti se coucher. Ou boire un verre. Probablement plus boire un verre. Dans tous les cas, il aurait probablement déjà foutu les pieds hors du Japon. Mais bien sûr, il avait fallu que rien ne se passe comme prévu, hein. Et voilà maintenant que son butin lui glissait entre les doigts. Oh non, il ne laisserait pas cela arriver.

Mimant son collègue, il s’élança à la poursuite de sa proie. Enfin surtout, il s’était élancé à la poursuite de son rival, pour le coup. Yunji ne devait pas avoir plus d’une petite seconde de retard et il était bien déterminé à reprendre de l’avance. Ou peut-être, simplement, allait-il essayer de neutraliser son adversaire. Probablement était-ce la façon le plus simple d’être sûr que ce dernier ne lui vole pas sa récolte. Si celle-ci ne profitait pas du petit moment de flottement que le “plan” de Yunji risquait de provoquer pour totalement disparaître entre les arbres.

Mais cela, le guerrier n’y pensait pas. Dans le fond, ce n’était plus vraiment perdre l’âme qui le préoccupait, mais perdre face à un autre de son espèce. Pour l’honneur, s’il ne pouvait pas mettre la main sur l’esprit en fuite, alors personne en sa présence ne le pourrait.

Et la manière la plus simple que son cerveau aux capacités de réflexion peu développées trouva pour stopper son collègue dans sa course fût de lui sauter dessus. Après s’être rapproché, avoir presque littéralement foncé tête baissé vers le second traqueur, Yunji s’était jeté sur lui, de tout son poids, et sans vraiment réfléchir à ce qu’il risquait.

L’âme ? Oh, il s’en occuperait après.

Revenir en haut Aller en bas

just a few seconds before night (+ren)

avatar
Traqueur
Who am i !

Message Ven 3 Mar - 15:18


Just a few seconds before night

FT. Yunji Wu




J’étais lancé dans ma course après l’âme lorsqu’un choc violent dans mon dos m’envoya valdingué à plusieurs mètres, Mes reflexes n’étant pas encore tous à fait mort sous l’emprise de l’alcool, il me fallu quand même faire un effort pour réussir un atterrissage pas trop moche et sans dégâts. Je me relevais et épousseté mes fringues en me tournant vers le traqueur rouge qui était la cause de cette chute imprévue. Il me fixait avec un air assez perplexe. Il avait réagit à l’instinct et semblait maintenant attendre ma réaction. Je pouvais faire virer cette rencontre à la bataille ou calmer le jeu. Je choisis de laisser le choix au deuxième traqueur.

- Bon ok, mon geste était totalement déplacé mais de là à m’envoyer dans le décor … on va dire 1 partout – balle au centre. Maintenant on a deux options : soit on se fout joyeusement sur la gueule sans même se connaitre, cette option risque de me donner encore plus mal au crane que ma gueule de bois ; soit je te laisse la petite âme mais juste tu m’accompagnes pour la rendre dans l’au-delà parce que c’est moi qui ai le contrat de cette âme !

Je croise les bras sur ma poitrine et le sonde de mes yeux :

- Et maintenant on fait quoi ?

Bizarrement mon attention n’est plus fixer ni sur l’âme ni sur la mission mais sur l’homme qui me fait face. Une lourd silence chargé de tension règne entre nous deux … quand tout à coup une voiture s’écrase à quelques mètres de nous nous fesant sursauter et nous retourner vers l’âme qui est à l’origine de se « lancé de voiture ». la petite fantome nous sourit de manière de défis avant de se saisir d’un énorme pavé qu’elle a surement l’attention de nous balancer à la figure.

- Mais c’est quoi ce bordel !!! ils font des âmes super sayiens maintenant !!

Je me retourne vers le second traqueur qui a l’air aussi surpris que moi.

- Heu … Plan C : on la chope à deux avant que se soit elle qui nous défonce la tronche ??





Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Melancholy of Souls :: Japon :: Ile Hokkaido :: Sapporo :: Parc Ōdōri-